Ecstasy

Photo Gabriele Renna

Photo  : Gabriele Renna

Les textes sont extraits du livre Ecstasy de Ryû Murakami

“J’ai connu des excitations très fortes, j’ai eu des orgasmes, de gros orgasmes et de petits orgasmes, des orgasmes de souris blanche et des orgasmes de baleine, pour vous donner un point de comparaison. Des orgasmes qui me prenaient la chatte et venaient irradier mon cerveau, d’autres plus légers qui ne faisaient que très légèrement frétiller mon clitoris. Mais je n’ai jamais eu le sentiment d’avoir épuisé toutes les possibilités. Voilà ce que je venais de comprendre en découvrant ce pauvre type occupé à écouter du Santana, cette musique qui exprime la mélancolie neurasthénique dans laquelle est tombée l’Europe, ce pauvre type incapable de la moindre érection et dont j’avais désiré la bite dans mon con.”

FREEWHEELS.CO - ECTSAZY - PHOTO GABRIELE RENNA

“Kataoka Keiko repensa à ce que l’homme lui avait dit. Il avait parlé avec la voix neutre qu’ont les commentateurs sportifs pour décrire un geste de tennis ou un swing de golf : « Noriko, elle est curieusement conformée et son sexe est si profond, si curieusement orienté que lorsque je la pénètre, je n’ai pas l’impression de m’enfoncer en elle mais de glisser sur son cul, sa vulve est si ouverte, si humide, si dégoulinante de mouille que je ne sens pas les parois de son vagin. Comment dire ? Une impression de viande de porc, la chaire d’une truie qui n’aurait jamais rien avalé d’autre que des ignames. Je n’en ressens d’abord pas la consistance bien qu’elle offre quelque résistance. Puis, au bout d’un certain temps, lorsqu’on approche du dénouement, comme si elle passait le turbo, les parois de son vagin se contractent, son corps se vrille et c’est là qu’elle commence à jouir, Noriko. Si j’éjacule avant, j’ai l’impression de pisser dans un égout de la banlieue d’Osaka. Noriko, elle n’est vraiment bonne que lorsqu’elle se vrille comme une authentique hyène errant dans la savane. J’ai fait le compte une fois : elle a joui dix-huit fois”

FREEWHEELS.CO - ECTSAZY - PHOTO GABRIELE RENNA
FREEWHEELS.CO - ECTSAZY - PHOTO GABRIELE RENNA

“Une serveuse qui devait avoir dans la quarantaine, le visage asymétrique, vint prendre la commande. Frank Sinatra, dit l’homme. Je demandai une bière.
– Qu’est-ce qu’un Frank Sinatra ?
– Un mélange de Wild Turkey et de gin Tanguery. On peut aussi mélanger du Canadian Club et de l’Absolute mais ça devient un Gary Cooper. Cognac et Cherry et tu as un Jean Gabin. C’est moi qui les ai tous créés. Et ce sont ces cocktails qui ont le plus de succès dans ce bar.”

FREEWHEELS.CO - ECTSAZY - PHOTO GABRIELE RENNA